AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le contexte

Aller en bas 
AuteurMessage
Helen O'Lenner
Fondatrice - Humaine - Apothicaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 171
Age : 25
Localisation : Dans le pays de mon imaginaire...
Date d'inscription : 28/02/2008

Feuille de personnage
Métier: Apoticaire
Relations avec les autres habitants:
Age: 26 ans

MessageSujet: Le contexte   Mar 22 Juil - 12:38

    Bonjour ! Asseyez-vous donc ! Bonne année 1753 ! Cet hiver est froid, n'est-ce pas ?

    L'histoire que je vais vous raconter aujourd'hui est une histoire qui fait peur. C'est l'histoire de la Malédiction d'un village du nom de Kilbrin. Ce petit patelin est situé non loin de Greenhall, à quelques heures de galop intensif. Étant donné qu'il est loin également de cours d'eau et delà mer, il est coupé du monde, et les habitants vivent de leur production, autonomes. C'est un village assez petit, situé en plein centre de l'Irlande. Il est entouré de forêts et de champs. Une tourbière est située à un kilomètre de là. La météo y est assez aléatoire, mais le bon air de l'Irlande est bénéfique pour les plantations, et les récoltes y sont souvent, pour ne pas dire tout le temps bonnes.

    Autrefois, il y a fort longtemps, une femme y habitait. Elle était belle, mais aussi vaniteuse et capricieuse et se nommait Bathilde. Elle tomba folle amoureuse d'un homme du nom de John Grey. Celui-ci, plus attiré par les richesse et la dot d'une femme que par sa beauté ou ses qualités morales, repoussa les avances de Bathilde plusieurs fois. Cette dernière, blessée par son orgueil, le détesta ma l'en aima encore plus, finissant par tomber dans une passion violent qui la fit devenir colérique et aigrie. Pourtant , un jour, un homme vint la demander en mariage, ce que le père de Bathilde accepta aussitôt. Les noces eurent lieu quelques jours plus tard, au grand dam de la mariée qui ne voulait que John. Pendant des années, elle ne fit rien d'autre que penser à lui, devant la fenêtre de la petite chaumière de son mari. Celui-ci aimait sa femme et était extrêmement jaloux de ce John.

    Quand il arrivait à faire sortir Bathilde de la maison, c'était pour l'emmener voir la tombe de sa mère au cimetière. Un jour, ils s'y rendirent quand le jour tombait. John Grey était là aussi, rendant visite à quelque parent défunt. Bathilde courut sur lui et l'embrassa de force, puis lui envoya une gifle magnifique. Coup de folie ou l'a-t-elle fait uniquement par sorcellerie, en prévoyant la suite des évènements ? Quoi qu'elle ai pensé, la suite fut tragique. Son mari, fou de jalousie, se jeta sur Jonh et le tua à l'aide de la dague qu'il avait toujours sur lui. Folle de douleur, Bathilde, qu'on peut qualifier, je pense, sans se tromper, de sorcière, arracha la dague des mains de son mari, l'égorgea avant de se l'enfoncer dans le coeur. Les trois cadavres étaient tombés de façon étrange... Formant un triangle équilatéral dont le centre était représenté par la dague plantée dans le sol meuble, au milieu du cimetière. On suppose que c'est ce triple meurtre (vous connaissez tous les propriétés magiques du chiffre trois, je suppose) qui a enclenché la terrible malédiction. Depuis, tous les soirs de pleine lune, on trouve un cadavre au milieu du cimetière, une dague plantée dans le cœur. Sur chaque visage, l'expression est différente. On a trouvé beaucoup de visages apeurés, mais d'autres sont en colère ou même joyeux... C'est incompréhensible. Les gens du village de Kilbrin sont terrifiés... Car on raconte que les esprits des assassinés hantes les alentours du village... Soyez prudents si vous allez là-bas !
    ~~~~


Si vous avez compris le récit de cette conteuse, l'intrigue se passe à Kilbrin, petit village isolé. A chaque pleine lune, on trouve un cadavre dans le cimetière. Les esprits des personnes retrouvées hantent le village et ses environs sous forme d'ectoplasmes et les humains sont terrorisés.
Serez-vous un humain bien vivant ou l'esprit d'un assassiné ? Percerez-vous le mystère de cette malédiction, et surtout, saurez-vous arrêter le massacre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perfect-child.forumotion.com/index.htm
 
Le contexte
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Contexte # Dans quel contexte vivons nous ?
» Contexte évolutif
» Contexte de Nox Aeterna
» Contexte One Piece Requiem
» Le Contexte du RPG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vicus Spei :: Le début :: Règlement et contexte-
Sauter vers: